M’aimer… ça veut dire quoi?

Un premier pas vers la conscience et l’amour de soi.

Nous entendons souvent l’expression « apprendre à s’aimer pour aimer l’autre », mais s’aimer, être bienveillant envers soi, qu’est-ce que cela signifie concrètement? Comment peut-on appliquer le principe de la bienveillance envers soi dans le quotidien? Voilà des questions essentielles que se pose une multitude d’individus en quête de paix intérieure.

Le yoga propose 5 Yama. Ces derniers sont des règles de vie, des principes moraux universels pour vivre davantage en harmonie avec le monde qui nous entoure. L’un de ces 5 Yama se nomme Ahimsa, soit la bienveillance. Ce Yama répond bien à ces questions. Il nous explique par exemple que la bienveillance est le respect et l’amour de la Vie sous toutes ses formes et qu’afin de rayonner la bienveillance sur le monde extérieur, il faut d’abord être capable de se l’offrir à soi-même.

Pour vous aider à mieux comprendre et à vivre la bienveillance, je vous partage ici un outil simple que j’utilise pour m’offrir de l’amour dans les moments où j’ai de la difficulté à gérer mon stress et où je ressens de la fatigue. Cet exercice se réalise en moins de deux minutes, il n’y a donc aucune raison de nous en passer et nous pouvons le répéter aussi souvent que nécessaire.

EXERCICE
Je fais un « scan » rapide de mon état général en me posant quelques questions et en observant avec honnêteté et respect, donc sans me juger, les différentes sensations que mon corps me livre comme réponses. Voici des exemples :
1. Est ce qu’il y a des tensions dans mon corps et où sont-elles, dans mes muscles, organes, articulations…?
2. Est-ce que ma respiration est calme, régulière, profonde et confortable?
3. Est qu’il y a des émotions qui essaient d’attirer mon attention, lesquelles?
4. Est-ce que j’ai des pensées obsessives et/ou récurrentes?

Prendre conscience de ce qui se passe à l’intérieur de moi me donne la possibilité de faire moi-même les ajustements possibles et/ou d’aller chercher l’aide extérieure adéquate au besoin. Voici des exemples d’ajustements :

1. si ma respiration est rapide, je la ralentis, je la calme.
2. si mes pensées sont restées accrochées quelque part dans le passé ou le futur, je reviens ici dans l’instant présent, sans me juger.
3. Si une émotion est présente, je l’accueille, je la nomme et j’en prends soin.

En vérité, mieux nous nous connaissons, plus nous nous aimons et plus notre amour pour la Vie grandit et rayonne sa lumière sur le Monde. La bienveillance que nous nous accordons est une clef qui ouvre la porte à la paix intérieure. Et la paix sur la Terre commence par un premier pas, soit la paix ici et maintenant en nous-même. Je vous partage, pour conclure, un beau mantra pour pratiquer l’amour de soi: Aham prema qui signifie je suis l’amour divin.

Tous droits réservés/Isabelle Beaudoin/2017

NB: Image Pexels

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.